Gibson ES-335 1963

0,00 CHF Prix sur demande

Guitare électrique Gibson vintage, modèle ES-335 de 1963 en excellent état (excellent condition).

Gibson ES-335 1963

Corps : érable et peuplier laminé
Manche : acajou
Touche : palissandre
Micros : 2 humbuckers Patent number (pre-t top patent sticker)
Chevalet : Tune-O-Matic
Electronique : 2 volumes, 2 tonalités, sélecteur de micros 3 positions

Références spécifiques

  • Gibson ES-335 1963
  • 1 Article Produits
  • En stock
  • Gratuit

 

TVA 7,7% incluse

 

Hors Frais de Port

Cette guitare exceptionnelle est une ES-335 de 1963, en excellent état (excellent condition). Elle était sortie des ateliers de Kalamazoo avec un Bigsby portant une plaque custom made, qui a été remplacé par un Tune-O-Matic. Les micros sont ceux d’origine, dont le cache a été ôté, comme c’était l’usage à l’époque pour augmenter un peu le niveau de sortie et rendre un peu de brillance à ces capteurs légendaires. Les mécaniques ont été changées pour des Grover, comme souvent à l’époque, puis les originales ont été remises. Le coffre est original et en bon état.

Perçue aujourd’hui comme un classique, l’ES-335 est pourtant l’un des designs de Gibson les plus modernes, puisqu’il a été présenté dans la Gibson Gazette pour la première fois en 1958. C’était la réponse de la firme à l’innovation constante de Fender, qui dévorait alors les parts de marché de la guitare électrique. Avec l’ES-335, Gibson a en effet créé un tout nouveau type d’instrument, la Thinline. Pensée pour les jazzmen, elle a finalement été adoptée par les bluesmen et rockers, au nombre desquels on peut compter BB King, Chuck Berry, Keith Richards, Eric Clapton et Larry Carlton.

Le corps, composé de trois couches d’érable et de peuplier laminé, arbore deux ouïes en F, un finish Cherry magnifique, et seulement quelques rides que ses 60 ans d’histoire ont laissé. La finition était obtenue en teintant le bois puis en y appliquant une fine couche de vernis pour donner une couleur intense qui laisse quand même transparaître les veines du bois, le laissant respirer et vibrer très librement. Le manche est en acajou, avec un profil un peu plus épais que celui des Les Paul du début des années 60. La touche est en palissandre, et elle est ornée des très classieux block inlays introduits en 1963. L’ensemble est très confortable à jouer, assis comme debout. Elle est légère et parfaitement équilibrée.

Les micros sont les early Patent Number d’origine (pre-t top patent sticker), qui sont exactement ce qu’on en attend : puissants, ronds, crémeux, ouverts (le fait que les caches soient enlevés aide à apporter un peu de brillance et de gain). Ils ont cette sonorité très chantante, et un rendu un peu sucré grâce à la construction semi-hollow du corps. Ils réagissent très bien aux réglages des potentiomètres. L’électronique (d’origine) est impeccable : pas un crachotement tout le long de la course des potards, et la sortie Jack est solide.

Cet instrument respire la noblesse, avec un charme indémodable. Les années lui ont conféré un caractère indéniablement percutant, qu’elle révèle dans le son, tandis que la construction et la finition sont d’une douceur à faire tomber la mâchoire. Cette guitare est un investissement fantastique pour le musicien comme pour le collectionneur, car elle ne perdra jamais sa valeur, ni ses qualités.

Photos supplémentaires sur demande.